Accueil » Biographie » 1964-1968 Paris, la Consécration
1964 – 1968

La Consécration

1964 I Quitte Lyon pour la région parisienne, 1, rue Charles-Péguy, à Chelles, en Seine-et-Marne. Se lie à Louis Lecoin aux côtés duquel il milite depuis un moment pour le statut des objecteurs de conscience. Collabore au journal pacifiste Liberté.

1965 I Nombreux articles pour Constellation, L’Humanité Dimanche, le Monde et la Vie, la revue Europe. 13 au 24 mai : Congrès International des Écrivains à Berlin, Weimar, Dresde. Fait la connaissance de Hans Balzer, le « frère ennemi » de la Lettre à un Képi Blanc. C’est aussi la rencontre avec Renate Heikmann, l’amour rendu impossible par le mur de Berlin. 13 juillet-5 août : séjour en Tchécoslovaquie. De retour à Chelles, corrige les épreuves du Voyage du père. Automne, sortie du film Le Tonnerre de Dieu (Qui m’emporte) réalisé par Denys de La Patellière. Préparation d’une série d’émissions sur le monde des maladies mentales. 1er novembre : commence à travailler avec Jean Prat à la réalisation de L’Espagnol pour l’ORTF. 25 novembre : avec Denys de La Patellière, signe le contrat du film Le Voyage du père qui lui vaudra l’amitié de Fernandel.

1966 I Janvier : Travaille au plan du Kid qui deviendra L’Hercule sur la place. Rencontre Marcel Aymé. Termine Léonard de Vinci pour le Club d’Art Bordas. 31 mai : chez Mme Romain Rolland à Vézelay. 17 juin : termine L’Hercule, lecture des épreuves en juillet, parution en septembre. 14 octobre : mort de la tante Léa.

1967 I Alerté par le père Robert Boyer, il rejoint le Comité de Défense de Jean-Marie Devaux aux côtés de Paul Chavalor, Christian Defaye. 9 mars : refait le plan du tome 4 de La Grande Patience : Les Fruits de l’automne qui deviendront Les Fruits de l’hiver. Termine la préface du Talon de fer. 11 et 18 avril : diffusion de L’Espagnol. 15 au 16 avril : envoyé par L’Humanité-Dimanche sur les côtes bretonnes souillées par la marée noire après le naufrage du Torrey Canyon. 15 au 16 avril : voyage à Bruxelles, Leyde, Amsterdam. 26 mai, prix Populiste. 8 au 11 juin : envoyé aux « 24 heures du Mans » par L’Humanité Dimanche. 29 juin : achète « la Hersonnière » à Montoire. 1er juillet-4 août : écrit Victoire au Mans. 10 octobre : signe le service de presse de L’Arbre qui chante, son premier conte pour enfants. 1er au 3 novembre : écrit la mort de la mère des Fruits de l’hiver. « Solitude avec les personnages morts. » 17 novembre : termine le tome 4 de La Grande Patience. 23 novembre : mariage de Rolland. 7 au 8 décembre : prépare conférence sur Bruegel.

1968 I 25 janvier : Prix Albert Olivier pour L’Espagnol. 5 au 7 février : envoyé par L’Humanité à Grenoble pour suivre les Jeux Olympiques d’Hiver. Février : relit les épreuves des Fruits de l’hiver et celles de Victoire au Mans. Avril : travaille à l’adaptation de La Maison des autres pour la télévision. 7 juillet : écrit le premier chapitre du Tambour du bief. Fin août : repérages dans le Jura pour La Maison des autres réalisé par Archimbaud. Prix Jean Macé pour Victoire au Mans. 5 novembre : Grand Prix Littéraire de la Ville de Paris pour l’ensemble de son œuvre. 18 novembre : Prix Goncourt pour Les Fruits de l’hiver. 15 au 18 décembre : invité par Radio Canada pour l’émission « Le Sel de la semaine » animée par Fernand Seguin, il débarque à Montréal en pleine tempête de neige.

Écrire un commentaire